red box      
     
grin box    
     
croquis    
     
faire le vide    
     
pas de fumée sans feu    
     
sans-titre /  
       
then I stopped ...      
       

Sans titre, pour Bret Easton Ellis et Francis Scott Fitzgerald, 2005   

 

Une sculpture retard. Une centaine de confettis en aluminium émaillé, dispersés au sol dans l'angle d'une pièce.

Dans le roman de Bret Easton Ellis, Glamorama, le personnage principal ne cesse de trouver sur son chemin, dans les endroits les plus inappropriés des confettis, quelques-uns au début du roman, sur la manche de sa veste puis de plus en plus au fur et à mesure de l'avancé du roman. Les confettis ne jouent pas de rôle particulier dans l'intrigue. Dans un entretien, l'auteur dit: "Un journaliste m'a aussi posé des questions sur les confettis, pourquoi, d'où ils viennent... Je n'en ai aucune idée ! Ils viennent de nulle part ; je me suis dit des confettis, oui, des confettis, je vais en mettre plus, je ne sais plus... Inconsciemment, émotionnellement, ça me semblait bien... Quelqu'un, dans une librairie, m'a demandé à quoi ils servent. (Silence) Je n'en sais rien ! Et alors il m'a fait toute une théorie, très brillante, sur pourquoi ils existent dans ce contexte-là, dans tel autre..."

Une trace, une réminiscence. Circulation de l'objet au roman au motif.

Sans titre, parce qu'elle prend plusieurs titres, s'incarne de lieu en lieu, de moment en moment, tout en restant le signe d'un autre lieu, d'un autre moment, d'un décalage impossible à combler.




Untitled, to Bret Easton Ellis and Francis Scott Fitzgerald, 2005

A "sculpture-retard". A fistful of enameled aluminium confetti, thrown on the floor.

In Bret Easton Ellis novel Glamorama, the main character keeps finding confetti on his path. First a few of them then more and more as the story progress. These confettis play no particular part in the novel. The writer said: "I have been asked questions about the confettis, why, where do they come from... I have no idea ! They come from nowhere; I thaught confettis, yes confettis, i'll put more, I don't remember... Unconsciously, emotionally, it felt right... Someone in a bookstore asked me about their purpose. (Silence) I don't know! And then he exposed this whole theory, very bright, on why they exist in this context, or this other..."

A trace, a recollection. Untitled because it can take different titles, exist in various places, from time to time, still remaining a sign from another place, another time, a gap impossible to bridge.

 

 

                                 
                                 
        image texte films&videos process installations objets              
                  /              
                                 
                                 
         
       
       
  notes    
  expositions    
  contact