all work and no play      
     
erreurs    
     
préface aux pas étranges    
     
marcher à l'envers dans la neige /  
     
l'autre    
     
memo    
       
l'arme photographique      
       
textes critiques      

Marcher à l'envers dans la neige, 2009

25 carrés d'aluminium et un livre d'artiste.

"Un carré d'aluminium constitué de 5 rangés de carrés d'aluminium. Une sculpture plate, que le spectateur peut associer au sculpteur minimal américain Carl Andre. A y regarder mieux, ce même spectateur se rendra compte qu'il s'agit plus d'un signe que d'une sculpture. Il va s'agir pour Nicolas Giraud de questionner la nécessité de sa remise en jeu. Une interrogation sur la cohabitation de l'œuvre et de sa réplique, dans le même monde, mais à quelque distance. Dans cette distance, la sculpture serait écartelée entre ici et là, oscillant entre la matérialité historique de ses intentions premières et son avenir dans un monde flou de reproduction des formes culturelles. Les raisons pour faire ressurgir cette sculpture ne seraient pas moins originales que celles ayant présidé à sa conception. C'est par la force d'un texte que Nicolas Giraud disjoint ces plaques trop bien alignées et extrait ainsi cette réplique à son silence de chose trop bien reproduite."
Mathieu K. Abonnenc


" An aluminium square formed of 5 rows of aluminium squares. A flat sculpture that the viewer might associate with the American sculptor Carl André, the founder of minimal art. Looking at it more carefully though, the same viewer might realise that it is not much a sculpture as a sign. What Nicolas Giraud is doing is questioning the need to call things into question. A process based on the cohabitation of a work and its replica, in the same world yet at a distance. Within this distance, this sculpture acquires another existence, torn between here and elsewhere, oscillating between the historic materiality of its first intentions and its future in the unstable world of the reproduction of cultural forms. The reasons for regenerating this sculpture are no less original than those that presided over its conception. It is by the force of the sub-text that Nicolas Giraud disrupts these too well aligned plaques to extract this replica from its silence as a too well reproduced thing."

Mathieu K. Abonnenc

 

Toute distinction entre l'œuvre et sa réplique est de l'ordre du langage. La conjonction ambiguë de deux moments: Une perception physique et une perception historique.

Si l'œuvre est la manifestation physique et littérale d'un programme, d'un diagramme, d'une intention (et non évidemment le programme, le diagramme ou l'intention même), toute manifestation "juste" d'une œuvre de Carl Andre serait virtuellement une œuvre de Carl Andre, jusqu'à ce qu'elle s'inscrive dans un discours qui en expose le programme.




Any distinction between the work and its replica is a language issue, an ambiguous conjunction of two moments: One a physical perception and another historical.

If the work is a physical and literal manifestation of a program, a diagram or an intention (and of course not the program, the diagram or the intention themselves), any "correct" manifestation of a work by Carl Andre would be virtually a work by Carl Andre until it is inscribed in a discourse exposing the program...

                                 
                                 
        image texte films&videos process installations objets              
          /                      
                                 
                                 
         
       
       
  notes    
  expositions    
  contact